FESCUNAP 2021 : Une occasion de retrouvaille des Pougouli du Burkina Faso

Du 30 avril au 02 mai 2021, les Pougouli de la province de Tuy  et environnant ont eu une communion fraternelle à Fing lors du Festival culturel NAMPWE Pougouli (FESCUNAP).   Placé sous le thème « culture, facteur de cohésion sociale » le festival NAMPWE qui est un pas de danse Pougouli a connu la participation de plusieurs troupes de danse. De même, des communications sur la culture de ce peuple et la gestion du foncier ont été faites à l’intention des fils et filles de la localité.

72h durant, les fils et filles de Fing se sont retrouvés pour un bain culturel à travers une diversité d’activités. Communication sur les dotes de la jeune fille Pougouli, la gestion du foncier chez les Pougouli et démonstration de la danse Pougouli et une  liesse populaire telle a été l’articulation de la quatrième édition du FESCUNAP à Fing. Jeunes et vieux, hommes et femmes personnes n’a voulu se faire conter l’évènement. Selon Nimayé NABIE député à l’assemblée nationale et par ailleurs Patron de la cérémonie, dans la danse NAMPWE, il y a une variété de marceau et l’objectif de la manifestation c’est d’encourager les Pougouli à ne pas perdre leur culture. Pour lui, la culture c’est un facteur de cohésion sociale et de développement et se dit satisfait de la mobilisation malgré l’ardeur du soleil ces temps-ci.

Pour Kamou Malo, ressortissant de Fing, sélectionneur national des étalons et également patron de la cérémonie, le FESCUNAP a été une occasion de grande retrouvaille et cela est à féliciter. Il a estimé que ce fut une école pour les tous petits et a constitué du même coup un créneau pour faire connaître la culture Pougouli aux autres éthnies venues participer. Il a pour finir loué l’élan de solidarité des Pougouli des autres localités et les autres ethnies venues partager avec les ressortissants de Fing ses moments de plaisirs et de joies avec cette culture qu’il trouve très riche et variée.

Pour mémoire, la danse Pougouli célébrée à travers ce festival a plusieurs fois rempoté les premiers prix de leur catégorie à la Semaine Nationale de la Culture à Bobo Dioulasso. Le Nampwe se danse au son de balafon et tambours et flûtes Pougouli, avec une chorégraphie qui demande assez d’effort physique. Il faut aussi rappeler que les villages comme Disshin, Dano et bien d’autres ont été d’abord occupés par les Pougouli avant que viennent s’installer les autres communautés. C’est ce qui explique que ces noms soient dans la langue Pougouli. Nous reviendrons avec d’autres publications sur certains aspects de la culture Pougouli.

Saâhar-Iyaon SOME BEKUONE

Partager sur 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *