Commémoration de 08 mars à Disshin : La malnutrition au cœur des débats

 

 

 

Comme il est de coutume, la date du 08 mars après la commémoration nationale, place est faite aux commémorations en différée dans les autres circonscriptions administratives. Cette année, dans le département de Disshin, c’est le village de Benvar qui a accueilli la célébration du 08 mars le samedi 13 mars. Défilé de mode, allocution des officiels, prestation d’artistes et remise de cadeaux ont ponctué cette journée. Au plan local, c’est la malnutrition dans le département de Disshin : Causes, conséquences et solutions qui a été retenu. La cérémonie s’est déroulée de manière sobre afin de mettre à la disposition des femmes, les ressources financières collectées pour la circonstance afin de développer leurs activités socioéconomiques.

Commémorée cette année en différée à Benvar au compte du département de Disshin, en plus du thème national, les femmes de ce département ont orienté leurs réflexions sur la malnutrition qui est une préoccupation dans le département. Pour la coordonnatrice départementale, Mme Hélène Dabiré, le choix de ce thème n’a pas été fortuit. «  J’ai participé à une rencontre du CLUSTER santé de la commune et le Médecin chef m’a posé la question de savoir pourquoi il y a la malnutrition à Disshin et cela m’a beaucoup touché. A la prochaine rencontre avec les femmes de ma coordination, je leur ai fait le rapport. C’est alors ensemble nous en avons fait une préoccupation et lors de la commémoration nous l’avons pris comme thème et fait appel à l’association Varena Asso qui nous a donné une conférence sur ça. Pour le médecin de cette structure, ce n’est pas qu’il n’y a pas de la nourriture à Disshin, mais seulement il y a des aliments qui manquent dans la nourriture que l’on donne aux enfants. Au sortir de la conférence, nous avons compris que nous avons tous les aliments pour une bonne nutrition, seulement ce n’est souvent pas équilibré. »

Ainsi pour joindre l’utile à l’agréable, une quête a été organisée et la somme de 102 855 fr a été collectée et remise au médecin chef Dr Koné afin de contribuer à l’amélioration pour un tant soit peu aux plats proposés aux malades hospitalisés au centre médical du département.

Au-delà des festivités, le patron de la cérémonie, le Pr Nicolas Meda, et les deux marraines , Mme Aline Charlotte Somda/ Sou et Mme Angelique Somé ont remis une enveloppe de la somme de cinq cent mille franc CFA pour renforcer leur caisse de microcrédit pour impulser leurs activités génératrices de revenus. Selon Angélique SOME née MEDA, cette commémoration ne doit pas seulement être festive. «  Le 08 mars est une journée de réflexion qui a été instituée au temps du Président Thomas Sankara et il faut que les femmes réfléchissent sur leur avenir. Malheureusement le constat est tout autre car les femmes ont tendance à venir manger et se lever partir. C’est pour cela nous avons tenu à attirer leur attention sur leur autonomisation économique ».  Pour Angélique SOME l’une des marraines de la cérémonie, les femmes doivent s’approprier aussi le thème nationale en sécurisant leur revenus dans les institutions financières ou dans les comptes numériques avec les sociétés de téléphonie mobile.

En rappel le 08 mars a été institué par les Nations Unies depuis 1977 comme journée internationale de la femme. Chaque année les Etats membres sont invités à marquer une halte pour faire le bilan des actions et faire de nouvelles perspectives en faveur de la promotion des droits de la femmes, de son plein épanouissement et de sa participation effective aux efforts du développement durable dans le monde.

Etant dans une société Dagara qui est matrilinéaire,  si l’on doit se fier aux coutumes et traditions de cette ethnie, les femmes ont-elles besoin de cette journée pour la promotion de leurs droits, leurs épanouissements et leurs participations au développement durable ?

 

Saâhar-Iyaon SOME BEKUONE

 

Partager sur 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *