Campagne agricole 2021 : Le village de Kpopéri réceptionne un basfonds aménagé pour la culture du riz

Le village de Kpopéri du département de Disshin de la province du Ioba dans le sud-ouest du Burkina Faso a procédé à la réception provisoire de son basfonds aménagé le 23 avril 2021. D’une superficie d’environ de 34 hectares,  ce basfonds permettra de récolter de 140 tonnes de riz par an. Ce joyaux a été offert par le Projet Petite Irrigation dans le Grand Ouest (PIGO), il a été réalisé par le groupement Edpa/ inter réalisation.

Situé à quelques mètres du fleuve Mouhoun, le basfonds de Kpopéri est d’une superficie d’environ 34 hectares et composé de sept Diguettes suivant les Courbes de Niveau (DCN), deux cavalets et cinquante un pertuis. Pour Monsieur Sanou Sié Chokail, responsable de la cellule d’accompagnement du Projet Petite Irrigation dans le Grand Ouest (PIGO), après l’aménagement, le débroussaillage le sous solage, les producteurs vont bénéficier du labour du site entier. En ce qui concerne la semence, M. Sanou a indiqué qu’une tonne et sept cent  kilogrammes de semences améliorées de riz leur a été offerte.

Après cette réception provisoire, l’entreprise doit accompagner les producteurs pendant une période de 12 mois avant la réception définitive a indiqué le responsable de la cellule d’accompagnement du PIGO. Pour lui, cela permettra de corriger les erreurs si toute fois il y en a eu. De même, un magazin de stockage sera construit par le PIGO pour le dépôt du produit récolté.

Pour Isaïe Paré le représentant de l’entreprise, la population de Kpopéri est à féliciter pour son dévouement et son abnégation dans la fourniture des agrégats et surtout sa  participation active qui a permis d’avoir en trois mois de travaux cet ouvrage.

Pour le déroulement des travaux, le président du basfonds monsieur Somé Maxime, a indiqué que c’est le travail communautaire qui a été priorisé. Selon lui, ils ont procédé à la répartition des habitants du village en plusieurs groupes et des objectifs ont été fixés avec un chronogramme bien déterminé. Les populations avaient la charge de ramasser les cailloux sauvages et d’aider à la construction des cordons pierreuses.

Maxime Somé a indiqué que  chaque participant aux travaux à droit à 0,25 hectares pour sa production.

Le préfet du département de Disshin Paul Nabi Simplice ayant présidé la cérémonie de  la réception provisoire a remercié les responsables du projet PIGO et félicité l’entreprise et la population pour la qualité du travail abattu. Par la suite, il les a exhortés à sonner la mobilisation afin de produire les 140 tonnes attendus au mieux aller au-delà.

La suite des travaux c’est-à-dire le début de la production est conditionné par la tombée de la première grande pluie.

Si la réception de cet ouvrage rencontre l’enchantement de la population, la doléance de l’irrigation du basfonds afin de permettre une culture de contresaison demeure une préoccupation pour celle-ci d’autant plus que le basfonds est à quelques mètres du fleuve Mouhoun.

 

Saâhar-Iyaon SOME BEKUONE 

Partager sur 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *