15 août 2021 à Disshin : Les festivaliers à l’école de la circulation routière

 Du 09 au 15 août 2021, se tient la semaine de la citoyenneté à Disshin. Pour cette 9ème édition, c’est la responsabilité de l’homme et la nature dans les accidents de circulation qui a été retenu comme thème. La problématique de construction des ralentisseurs, des formations grand public sur le code et le langage de la route, des conférences débat et activités sportives et culturelles sont dans programme pour accompagner les festivaliers toute la semaine durant. 

Selon Antony Somda, président du comité d’organisation de la semaine de citoyenneté à Disshin, sur l’ensemble des accidents qui se produisent, l’homme est à 90% responsable. Et cela est souvent imputable à l’excès de vitesse ou à un état d’ivresse des usagers d’où la nécessité de ne pas baisser la garde en matière de sensibilisation, a-t-il indiqué. Pour lui, l’on ne finit jamais de connaître la route et il faut à tout moment être prudent car en plus de l’homme, il y a des facteurs naturels tels que les eaux de pluie qui par moment submergent la voie ; les arbres qui tombent par endroit et des ponts qui cèdent, qui peuvent provoquer des accidents. Pour cette édition, Antony Somda a indiqué qu’un camion podium est mobilisé pour des projections d’images choquantes de cas d’accidents. Ces projections qui se feront sur trois jours ont pour objectif de montrer combien les accidents de la circulation empiètent sur le développement socioéconomique du Burkina Faso. en plus de cela, des équipes mobiles sillonneront pour des contrôles de routines afin de sensibiliser les festivaliers sur les défaut de freinages, la détention des documents des engins et l’excès de vitesse à cet effet, un exercice de flashage sera fait avec des usagers de la route ceux qui seront pris seront simplement sensibilisés.

Suivant le parrain de la cérémonie Sébastien Somda, l’insécurité routière est une réalité et de ce fait, parrainer une telle activité pour interpeller les festivaliers à adopter de bons comportements en matière de circulation routière était plus qu’un devoir pour lui.  Selon M. Somda, l’un des objectifs de cette activité c’est d’œuvrer à ce que tous les festivaliers sortent de ces semaines sans accident de circulation à Disshin.

La 9ème édition se déroule sous le partenariat technique de l’office National de la sécurité routière (ONASER) qui va outiller non seulement les festivaliers en langage et code de la route, mais aussi réguler la circulation interne toute la semaine durant.

Saâhar-Iyaon Somé Békuoné

Partager sur 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *